Thématique de l’entretien

« Rénovation et mise aux normes des flux dans l’habitat médiéval ». Bricolage, normes, confort.

Plan de situation géographique de la maison de Mme Michelle P., 2017.
Plan de situation géographique de la maison de Mme Michelle P., 2017. Crédit : Duffau Associés.

Michelle se fait livrer des produits bio par des producteurs locaux « Les jardins de Cocagne »
et profite du marché de Caylus et de Saint-Antonin, deux villages voisins {…}

Michelle P.

Michelle est infirmière à domicile, elle décide de s’installer à Caylus en  1989 et de tenter l’expérience d’un cabinet dans le village. Elle était locataire un premier temps, puis achète une maison dans l’enceinte du village, maison dans laquelle peu de choses sont à refaire. Elle se déplace quotidiennement en voiture et son fils utilise le transport en bus pour se rendre au collège. Michelle se fait livrer des produits bio par des producteurs locaux « Les jardins de Cocagne » et profite du marché de Caylus et de Saint-Antonin, deux villages voisins ; néanmoins, une fois par mois elle fait ses courses dans les supermarchés. Etant dans le métier, cette infirmière constate une évolution sur le plan social et médical.

Photographie argentique de la maison avant rénovation, janvier 2017.
Photographie argentique de la maison avant rénovation, janvier 2017. Crédit photographique : Théo Lacroix.

Un service d’aide-soignante et d’aide à domicile est plus affirmé aujourd’hui, malgré les difficultés qu’ont les médecins généralistes à se déplacer à domicile. À la suite d’une rencontre, elle décide avec son compagnon d’acheter un terrain avec une maison modeste à 800m de Caylus et de revendre son ancien logement, mais la crise financière a rendu difficile la cession de leur bien. Ce dernier avait bénéficié d’un ravalement de façade en crépis, uniquement sur la façade donnant sur rue et d’une isolation en laine de verre. À son achat, le bien était déjà composé d’une double cloison en brique, d’un système de chauffage au fioul et d’un poêle à bois d’appoint qui a permis la préservation de la cheminée. Sur leur nouvelle propriété, le couple à décidé de restaurer la modeste maison qu’ils mettront en location et construisent une nouvelle maison sur le même terrain pour eux. Ils ont récemment revendu deux parcelles à des amis qui ont comme projet de construire, petit à petit, eux-mêmes des maisons en bois. Concernant son exercice professionnel, Michelle a du fermer son ancien local en raison d’un manque d’accès handicapé ; son nouveau local est à présent voisin d’une pharmacie.

Date : 03/01/2017
Entretien effectué par : Théo Lacroix (isdaT, design)