Thématique de l’entretien

« Rénovation et mise aux normes des flux dans l’habitat médiéval ». Bricolage, normes, confort.

Plan de situation géographique de la maison de M. Jacques B., 2017.
Plan de situation géographique de la maison de M. Jacques B., 2017.

Il a fait appel à des artisans locaux maîtrisant les particularités techniques des matériaux de la région.

Jacques B.

M. Jacques B. est né à Caylus et cela fait 61 ans qu’il y habite. Il a travaillé au sein du syndicat des eaux et a exercé la fonction de président durant 19 ans. Il a été élu adjoint au maire de Caylus pendant 6 ans. Cet homme de responsabilité exerce actuellement une activité commerciale dans le village. Voulant quitter le cocon familial, M. Jacques B. achète une bâtisse sur trois niveaux (R.d.C et 2 étages), non-habitable en 1980. Ce bâtiment accueillait un garage automobile, ainsi qu’un atelier d’horlogerie. Les travaux de réhabilitation et d’aménagement entrepris par M. Jacques B. se sont déroulés pendant deux ans et demi. Ces travaux ont permis la consolidation et la restructuration de la bâtisse. Les grandes portes d’entrée typiques des commerces de l’époque ont fait place à des fenêtres plus récentes car cloisonnées par un mur en pierre d’un mètre de hauteur. Cet élément et le reste de la façade ont été imaginés par un architecte respectant les règles d’urbanisme propres au village, chères à M. Jacques B. Il a fait appel à des artisans locaux maîtrisant les particularités techniques des matériaux de la région.

Vue extérieure des volets roulants, avenue du 8 mai 1945, janvier 2017.
Vue extérieure des volets roulants, avenue du 8 mai 1945, janvier 2017. Crédits photographiques : Beverley Lassagne.

Les poutres, alors cintrées lors de l’achat, ont été remplacées ; puis une chape béton coulée pour consolider la structure. Au cours des deux dernières années, M. Jacques B. a fait réaliser des travaux de confort impliquant le recouvrement des pierres intérieures par des plaques de placo. Ces aménagements ont eu pour effet la diminution de la poussière, une amélioration des qualités thermiques et une augmentation de la luminosité. Pour rappeler l’escalier bois en colimaçon d’origine, M. Jacques B. a fait poser des poutres en bois, notamment une, creusée, cachant les conduits d’eaux usées au niveau de la pièce à vivre. Il a également préféré changer de système de chauffage, passant d’une chaudière à bois (contraignante pour son stockage et son réapprovisionnement quotidien) par une chaudière au fioul. Les derniers travaux ont permis de dissimuler, derrière les plaques de placo, les conduits d’alimentation des radiateurs. Toutes ces dissimulations ont permis l’uniformisation des pièces. M. Jacques B. a pris le temps de nous faire visiter son village natal et ses anecdotes. Au long de cette promenade, nous avons pu constater les différents types de rénovations de façades plus ou moins en adéquation avec l’historique du village. Nous remarquons les grandes portes de l’ancien atelier, qui après la première rénovation sont remplacées par des fenêtres.

Ajout d’une poutre creusée à côté de la porte d’entrée, afin de dissimuler l’évacuation des eaux usées.
Ajout d’une poutre creusée à côté de la porte d’entrée, afin de dissimuler l’évacuation des eaux usées.
Crédit photographique : Beverley Lassagne.

Lors de la deuxième rénovation, nous notons une modernisation du cadre des fenêtres avec l’ajout d’un coffre en aluminium cachant le volet roulant. Chez Monsieur Jaques B., les murs en pierre ont été recouverts de placoplâtre posé sur rail. Cette rénovation récente a été faite pour des raisons thermiques mais aussi esthétiques puisque cela a permis d’y dissimuler les câblages. Contrairement à cette technique, on trouve la possibilité de venir camoufler un mur en placoplâtre avec du papier-peint représentant un mur de pierre (ou quoi que ce soit d’autre) mais aussi de venir fixer des plaques de pierres. La poutre existante sert maintenant à cacher le coffre du volet roulant chez monsieur B.

Date : 03/01/2017
Entretien effectué par : Beverley Lassagne, K areen Hookerlosada, Yaru Gao et Charlotte Frison. (isdaT, design).