Conférence Journée des métiers d’art

L’évolution des modes de production par l’arrivée de la fabrication additive (ou impression 3D) s’oppose à la fabrication soustractive où l’on enlève de la matière pour atteindre la forme désirée. Dans la fabrication additive, les pièces en 3D sont construites par addition de couches successives de matière sous contrôle d’un ordinateur. À ses débuts, l’impression 3D a principalement été utilisée pour le prototypage rapide. Le potentiel offert par ce nouveau processus de fabrication apparaît en particulier dans les applications spécifiques et paramétrables avec de nombreux matériaux et finitions. La production est efficace pour des composants complexes qui n’étaient réalisables qu’avec beaucoup d’heures de travail, ou non produits en série, car avec des demandes trop spécifiques : variation des décors, des finitions, d’angles de raccord notamment.